La déprime

Covid et déprime

Qu’est-ce-que la déprime ?

La déprime est un état de mal-être passager. Il se caractérise par une baisse de moral, une perte de joie de vivre, une fatigue, une baisse de motivation, un sentiment de tristesse, de colère, une sensation de confusion, une perte de sens, mais cela est temporaire. C’est une réponse de notre système physique, émotionnel et mental face au changement.

L’origine de la déprime

L’état de déprime survient lorsque nous sommes confrontés à un profond changement ou à une perte : problématique de santé, perte d’emploi, séparation, décès… Le contexte de crise vient multiplier les sources de mal-être potentielles : peurs liées à la circulation du virus, aux vaccins, à l’incertitude sur l’avenir, difficultés à concilier vie personnelle et professionnelle du fait du télétravail, de l’école à la maison, difficultés liées à l’isolement ou à la réduction des liens, aux évolutions du contenu du travail …

Comprendre l’état de déprime pour le dépasser

La période de crise sanitaire actuelle vient « réveiller » l’état de déprime. Les événements sont perçus comme « déprimants » voire « menaçants » par notre mental, notre égo, et ce pour deux raisons. La première c’est qu’ils arrivent de l’extérieur, qu’ils sont imposés et la seconde qui découle de la première, c’est la croyance qu’il n’y a rien à faire et que notre pouvoir d’action est limité. Cette manière de voir les choses déclenche et renforce le sentiment d’échec, de déception, de colère, de tristesse ou d’impuissance… Sans attention et compréhension de notre part, ces pensées, ces croyances et ces sentiments vont s’auto-alimenter et maintenir l’état de déprime en place.

Retrouver le chemin vers l’équilibre

Tous les êtres humains vivent au moins une fois, pour ne pas dire plusieurs fois, dans leur vie cet état de déprime. C’est une étape naturelle lors d’un processus de changement, courbe de deuil de Kübler-Ross. Il s’agit du deuil au sens large, c’est-à-dire de la perte de ce qui était désiré, attendu ou existant dans notre vie. En cela, la déprime n’est pas un état incorrect. C’est un état momentané, une étape nécessaire, si tant est qu’on ne s’y installe pas. 

La pleine conscience et la méditation sont des approches tout à fait adaptées pour accompagner le dépassement de l’état de déprime par la réduction du stress. En nous autorisant à le vivre pleinement, sans porter de jugement, nous allons pouvoir reconnaître ce qui est véritablement perdu, avoir de la compassion pour nous, pour ce que nous vivons. C’est ainsi que progressivement nous pourrons nous remettre en perspective, en mouvement et retrouver l’énergie de l’action pour vivre pleinement notre présent et un futur désirable.

Valérie Di Daniel

Psychopraticienne régulation du stress – pleine conscience et méditation

Praticienne certifiée du Réseau Médoucine

Related posts

Laissez un commentaire